poèmes sur la mer

Les murmures de l’Océan

Juin 2021, je pose mon sac à dos de voyageuse pour dix jours sur l’île de Groix.
Marcher, emplir mes yeux de la mer, respirer le vent marin, laisser les fougères caresser les jambes et le bruit apaisant de l’écume remplacer tous les autres bruits.
Vivre au rythme des marées et des nuages.
Ralentir.


N’être présent qu’à la vie et à cette île.
A cette mer, ce bleu infini, qui rempli tout.
L’essentiel.


Et cette question qui éclate et flotte sur ce bleu infini :
« peut-on sentir cette liberté en habitant une ville où la mer n’écume que mes écrits et mes rêves ? »


Je glane quelques coquillages sur les plages de cette île y cherchant peut-être déjà des prémisses de réponses.
A mon retour dans cette ville où le vent n’apporte que les doux pollens de marronnier, je photographie ces coquillages comme des trésors.


Des messagers de la mer.


Et je les laisse me chuchoter les messages de la mer.
Sur la liberté, nos émotions, et sur elle, cette mer d’un
bleu infini.