Portraits

Tisser un lien avec la personne photographiée

Ce qui m’a passionnée dans mes premiers reportages photographiques est le lien que je devais d’abord tisser avec les personnes photographiées avant de pouvoir enfin sortir mon appareil photo.

Cette étape était  fascinante et enrichissante humainement.

Elle pouvait durer plusieurs semaines. Des semaines remplies d’échange, de découverte, de rencontres et de partage.

Photographier avec émotion

Ensuite, venait l’acte photographique qui était le prolongement de ces instants partagés et le résultat de ce lien tissé et consolidé au fil des jours.

C’est ce que j’aime aussi maintenant quand je photographie des personnes. Ce qui a été créé avant, qui ne se voit pas mais qui fait que la photo est telle qu’elle est et que la personne photographiée a pu se sentir en confiance.

J’aime que la photo ne soit pas juste un acte technique et/ou artistique, mais aussi le résultat d’une rencontre humaine qui laisse la place aux émotions.